AccueilCuisinonsComment préparer le rhum arrangé cerise : ingrédients et recette

Comment préparer le rhum arrangé cerise : ingrédients et recette

Le rhum arrangé peut se décliner en diverses préparations, macéré avec plusieurs ingrédients aussi variés qu’originaux. Et pour cause : les possibilités sont infinies ! Vous pouvez macérer des feuilles, des friandises, des fruits et des graines. C’est une boisson qui a une grande renommée à La Réunion ou en Guyane, mais aussi aux Antilles et à Madagascar.

Le rhum arrangé se boit avec très peu de sucre, à la différence du punch. Toutefois, l’arôme peut être plus léger avec du sirop de sucre de canne pour les apéritifs les plus gustatifs !

Du procédé de la macération longue des ingrédients, résulte toute la préparation du rhum. La macération des ingrédients peut durer de un à six mois. Les plus puristes d’entre vous préféreront les recettes les plus classiques, mais les possibilités sont bien plus élargies selon les envies, les mélanges et les traditions de chaque pays.

Le rhum arrangé : quelle est son origine ?

Nous pouvons remonter l’origine du rhum arrangé dans les routes des Indes où les marins mettaient, pour la conservation des alcools, des fruits et des épices. Le rhum arrangé est lié de très près à la tradition créole et c’est ainsi qu’il s’est fait appelé « le rhum arrangé ». C’est l’Île de la Réunion qui créa la tradition du rhum arrangé, mais nous pouvons rapprocher son origine notamment du Betsabetsa, un vin à base de jus de canne et mélangé à des épices. L’origine de cette boisson vient de Madagascar.

Le rhum industriel, aussi appelé « rhum agricole », est le plus populaire de toutes les variétés de rhum. Mais attention, son degré d’alcool est très fort : il peut varier entre 40° et 62° selon le dosage et les arômes.

rhum arrangé cerises

 

Avec quels ingrédients peut-on préparer le rhum arrangé ?

Nous pouvons arranger le rhum avec 3 ingrédients indispensables : les fruits, les épices et le sucre.

Les fruits

Ici, le champ des possibilités est très large ! Vous pouvez mélanger votre rhum avec tout type de fruits, tels que les fruits en conserves, les fruits confits, les fruits frais, vous pouvez même envisager les confitures ! À noter que le meilleur arôme sera résulté d’une macération de fruits frais.

Pour que les arômes soient bien dilués, les fruits doivent être macérés jusqu’à à maturité. Les fruits qu’on peut trouver sont la banane, l’orange, le litchi et la papaye, mais surtout la cerise.

Le volume des fruits droit être adéquat avec la quantité de rhum. Toutefois, c’est la préparation du rhum cerise qui va nous intéresser ici.

cerises

Préparer le rhum arrangé cerise : comment faire ?

Voici une recette très simple, qui plaira sans doute à beaucoup d’entre vous. Pour ce faire, voici la liste des ingrédients dont vous aurez besoin :

  • 60 cl de rhum blanc ;
  • 340 g de cerises bien gardées et arrivées à maturité ;
  • une gousse de vanille, de préférence bio ;
  • facultatif : 4 cuillères à soupe de sucre roux.

Il faut, tout d’abord, dénoyauter vos cerises puis les rincer à l’eau. Si vous les pressez ou les écrasez, ce n’est pas la peine de les dénoyauter. Par la suite, prenez votre contenant, mettez-y tous les ingrédients puis rajoutez une bonne dose de rhum agricole. Le temps de macération peut durer jusqu’à 3 mois, voire plus.

Dès que la macération sera terminée, vous pourrez à ce moment filtrer et sucrer votre breuvage, en veillant à ne pas dépasser une certaine dose. Nous vous conseillons de ne pas mettre trop de sucre, afin de ne pas fausser le goût.

Quelque conseils de préparation du rhum cerise arrangé

Privilégiez surtout les crises de type bigarreaux, c’est un type de cerises bio et non acides. Vous pouvez accélérer durablement le temps de fermentation de votre rhum, en les écrasant dans le récipient et créer une sorte de compote. La macération sera beaucoup plus simple et rapide de cette façon. Vous devez filtrer votre préparation, afin d’extraire tous les arômes et obtenir un mélange limpide.

Une gousse de vanille donnera plus de goûts à votre macération, nous vous conseillons de la rajouter avant la fermentation ; mais n’en mettez pas trop, cela risque de fausser votre arôme de rhume cerise.